La Discordia, suites

Le 26 janvier dernier, alors qu’ils et elles s’apprêtaient à ouvrir la bibliothèque anarchiste la Discordia , les compagnons et compagnonnes anarchistes qui organisaient un débat intitulé « Islamophobie : du racket conceptuel au racket politique » ont eu le « plaisir » de découvrir que la façade de l’immeuble qu’ils et elles louent dans le 19ème arrondissement de Paris avait été recouverte de tags.

« Cependant, en arrivant mardi après -midi, on a vu que la devanture de la Discordia avait été taguée, probablement dans la nuit. Des A cerclés (merci !) et des invectives (« fafs » et « racistes ») particulièrement mal écrites et pensées à la bombe de peinture noire. Le tout accompagné d’un feuillet de « revendication », affirmant que nous véhiculerions « des théories racistes et islamophobes » et que nous serions « la courroie de transmission des idéologies du pouvoir », etc. » Quelques jours plus tard, rebelote—et malheureusement pas dix de der. Cette fois des jets de peinture sont venus s’ajouter aux premières « dégradations ». Il y a quelques jours enfin, les compagnons et compagnonnes ont eu cette fois l’occasion de découvrir la vitrine de leur bibliothèque brisée.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 25 juin 2016
par  ps

Nous n’attendrons pas la révolution pour lutter contre le racialisme

Refusons le racialisme, ses assignations et sa morale à coup de marteau ! Solidarité avec la bibliothèque anarchiste La Discordia.
Fatigués du caquetage en écho des perroquets et alors que les autruches préparent un drôle d’avenir
Au bout du clos, bien loin, on voit paître les oies, Et vaguer les (...)

vendredi 24 juin 2016
par  ps

“Discordia”,

Pris sur le site de Claude Guillon qui dit ceci :
Je reprends ici intégralement un texte publié sur son blogue par Léon de Mattis à propos des dégradations subies par le local La Discordia, sous prétexte d’« islamophobie ». Je rejoins l’auteur sur la nécessité de transcender nos divergences (elles ne (...)

jeudi 23 juin 2016
par  ps

Imposer l’ordre moral à coup de marteau

« Non nous ne voulons rattraper personne. Mais nous voulons marcher tout le temps, la nuit et le jour, en compagnie de l’homme, de tous les hommes. Il s’agit de ne pas étirer la caravane, car alors, chaque rang perçoit à peine celui qui le précède, et les hommes qui ne se reconnaissent plus, se (...)

jeudi 23 juin 2016
par  ps

Lettre de solidarité à la Discordia

Salut compagnons et compagnonnes, Nous vous écrivons ces quelques mots pour vous exprimer notre solidarité face à ce que vous vivez en ce moment. Que ces barbouil-lages aient été peinturlurés par quelques radicaux ou radicales qui jugent que le refus d’employer le terme « islamophobie » est le signe (...)